façade à rénover à la chaux

façade à rénover à la chaux

Salut les bricolos du dimanche. Comme cela arrive souvent lorsqu’on possède une maison ancienne, il est parfois nécessaire de se taper du sale boulot de rénovation des murs extérieurs. Pour tout dire,  j’ai un chai tout merdeux attenant à ma maison qui sert de cave et de lingerie et dont la façade avait eu largement le temps de moisir vu que l’ancienne vieille propriétaire n’avait rien branlé pendant plus de 40 piges… je la comprends, compte tenu de son état de délabrement avancé (la vieille … pas le chai).

Pourquoi j’écris cet article ? Simplement parce que j’ai voulu faire le travail exclusivement à la chaux et je dois dire que c’est plutôt intéressant, pas très compliqué, voir agréable, c’est seulement long. Alors il faut s’armer de patience et prendre du temps. Je tenais à faire partager cette expérience à ceux et celles qui ont (ou auront) le même genre de travaux à se taper. Autre précision, la rénovation d’enduit s’effectue au printemps quand la température extérieure et douce matin et après midi… en tout les cas c’est ce que je recommande. J’ai trouvé peu de conseil sur la méthode, d’où mon article.

Comme vous constaterez par vous même sur les photos : jointoiement des pierres et corniches à refaire, infiltrations à traiter, fissures dans le mur à reboucher, enduit au mortier ciment tout cloqué, plaquage de briquettes à refaire, étanchéité, etc. La liste est longue mais l’expérience instructive. Je compte faire partager ma modeste expérience mais qui a son importance car je n’ai pas trouvé d’aide, ou de recommandations spécifiques à ce propos lorsque j’ai voulu me lancer. A force de chercher, j’ai fini quand même par trouver des informations sur le dosage de la chaux, sur les badigeons à la chaux, ainsi que des informations sur le volume et la qualité de charge à respecter en fonction du type d’enduit (volume et catégorie de sable). Vous pouvez aussi parfois suivre les instructions des fabricants de chaux mais ça ne répond pas toujours aux attentes en fonction du chantier.

Donc Je vous laisse regarder la photo de ma façade à l’origine pour juger de son état :

façade à restaurer

façade à restaurer

façade à rénover à la chaux

façade à rénover à la chaux

Dans le cas qui me concerne, les pierres étaient peintes à l’origine car elles sont de qualité médiocre : il s’agit de craie calcaire très fragile et friable et très blanche, mais aussi très favorable au lichens. Difficile à rifler et ravaler sinon y’a de la casse. Reste le sablage quand vous en avez les moyens mais même dans le cas présent le sablage casse les angles et les enduits, abime la pierre qui est trop friable. Dans tous les cas, l’enduit et la peinture à la chaux se prêtent bien à ce travail même si pour les badigeons faut passer au moins 3/4 couches de blanc pour que ça couvre et fixe bien.

Comment s’y prendre pour rénover, refaire les enduits et badigeons à la chaux aérienne ?

Voilà comment pratiquer pour le dosage, la pose et la finition de l’enduit mural à la chaux extérieur :

1 – D’abord faut tout rifler et nettoyer à la brosse métallique, au gros papier de verre (toile émeri), passer un anti-mousse avant là où nécessaire, re-brosser, balayer, enlever les poussière et pulvériser de la javel aux endroits noirci par les lickens et tâches d’humidité. Vous pouvez gratter tout ce qui est collé sur les pierres avec un ciseau à peinture, une spatule et un grattoir ou avec les dents si vous avez une bonne mutuelle et une tête de raie. Le tout, c’est de nettoyer au mieux la façade… et vos dents si vous en avez fait usage ! De toute façon comme vous allez peindre et enduire à la chaux y’a pas besoin de ravaler!

2 – Là où l’enduit d’origine cloque et se décolle, faites tout tomber à la masse et au burin vous faites le nécessaire pour enlever tout ce qui pourrait à l’avenir continuer d’absorber l’humidité et se détacher du mur. Idem avec les anciens joints entre les pierres qui pourraient se décoller ou se fissurer. La protection des pierres se fera au badigeon de chaux mais il faut anticiper pour préparer l’étanchéité de la façade afin d’éviter que votre enduite prenne l’eau.

3 – Après l’étape 1 et 2, vous devez badigeonner l’ensemble des éléments que vous allez ré-enduire. Dans mon cas j’ai eu toute la façade à refaire, ré-enduire la partie centrale ocre clair et badigeonner tout le mur à la chaux, les angles et corniches, rejointoyer les pierres de corniche et certains angles en particulier l’encadrement de la porte. Pour badigeonner, vous allez faire un lait de chaux ou badigeon de base qui servira à sécher le support (en y intégrant de préférence un fixateur acrylique, ça fera officie de sous-couche), rendra le support adhésif et améliorera ainsi la prise du support, ainsi que celle des badigeons teintés si vous désirez peindre.

4 – Comment faire le lait de chaux ?? Achetez un sac de chaux hydraulique NHL 3,5 et un sac de chaux aérienne Saint Astier CL90 par exemple ça fera très bien l’affaire (ou alors mieux : de la chaux aérienne en pâte). Le mélange est simple : 1 volume de chaux hydraulique + 1 volume de chaux aérienne + 3 à 4 volume d’eau (pas trop liquide quand même). Passer le lait de chaux à la brosse ou au spalter. Laisser sécher au moins 24 heures puis repasser une deuxième couche partout. Là vous avez la base de prête. Souvenez vous de faire ce genre d’opération quand la température extérieure est stable entre 16 et 25°, maximum 26° au soleil et par temps sec. Sachez également qu’il faudra en moyenne 7 jours de séchage pour tous vos enduits et badigeons… Donc soyez prévoyant et rendez-vous chez meteo-france avant de démarrer le boulot même si la fiabilité de leurs prévisions laisse à désirer. Pour vous donner une idée de ce que ça donne, voici la façade au début après passage du lait de chaux :

préparation façade au lait de chaux

préparation façade au lait de chaux

5 – Ensuite faut s’attaquer au rebouchage (voir photo au dessus) des trous pour réunifier le corps d’enduit du mur. Là toujours pareil, pas besoin de ciment, que de la chaux et du sable. Là ou l’eau est susceptible de ruisseler, je conseille quand même de mélanger une dose de ciment blanc dans le mélange pour garantir que sa fixe bien et que ça parte pas avec l’humidité. Prendre du sable fin grain 2 ou du sable de maçonnerie blanc mais de préférence suffisamment fin pour avoir une pâte homogène et bien collante. Dosage est simple :  1 volume de chaux hydraulique + 1 volume de chaux aérienne (en poudre ou 2 volume de chaux en pâte) + 5 volume de sable + 1 à 2 volumes d’eau (+ 1 volume de ciment blanc si l’endroit reçoit trop d’eau au fil de l’année, le ciment blanc peu aussi être remplacé par du mortier adhésif pour béton cellulaire en plus petite quantité).

Concernant la dose d’eau : en fonction du type de sable commencer par 1 volume d’eau puis rajouter petit à petit si nécessaire sinon n’en mettez pas trop car votre corps d’enduit sera trop liquide pas assez collant et consistant. Ça doit être une pâte un peu lourde bien adhésive et qui colle au jeter.

6 -  Pour boucher vos trous, d’abord vous devez bien humidifier le support au tuyau d’arrosage ou au pulvérisateur mais le support doit avoir bien bu et être humide au moment de la pose. Si les trous à reprendre sont trop profonds et trop grands, vous devez faire un treillage avec du fil galvanisé (ou avec du treillage standard spécial façade). Donc là faut percer, mettre des chevilles et des vis inox (ou des pointes) puis faire ou poser un treillage en métal galvanisé, le treillage professionnel en plaque dispose de chevilles spéciales à frapper déjà fixées aux plaques de treillage… Je vous souhaite pas d’avoir à en arriver là parce que franchement c’est galère et dans ce cas l’enduit ne doit pas être dosé de la même manière, ça ne pourra pas être que de l’enduit à la chaux, faudra aussi rajouter du ciment à toutes les étapes.

7 – Quel matériel pour la pose? Un sceau d’eau, un pulverisateur, une lisseuse polystyréne, une lisseuse éponge, une lisseuse inox (taloche de taille moyenne), une spatule inox de 20cm max, une truelle de maçon, un grand carton pour protéger le sol et récupérer ce qui tombe (oui l’avantage de l’enduit à la chaux c’est que rien ne se perd, vous récupérez ce qui tombe et le remettez rapidement dans le mélange pour l’utiliser et ça marche). Pour accéder aux parties hautes, le mieux c’est de disposer d’un échafaudage, sinon faites avec un escabeau et une échelle mais c’est plus long et plus galère : ça muscle plus les jambes et le fion que les pompes Reebok :-)   et à cet instant précis tu regrettes de pas avoir un échafaudage même miniature…

Donc pour la pose, après avoir suivi les étapes précédentes et badigeonné votre mur, vous avez préparé votre enduit à la chaux, vous pouvez soit à la taloche soit à la truelle jeter l’enduit au mur par petite quantité. Ce qui est jeté doit tenir, se fixer sur le mur. Immédiatement après avoir propulsé l’enduit sur le mur vous l’étalez sur le mur à la taloche ou à la truelle si vous préférez par petite surface. Attention à la quantité, votre enduit doit faire entre 2 et 5mm d’épaisseur max, et pour faire un enduit bien régulier faut y aller petit à petit. Plus ce sera épais et plus ce sera lourd, plus c’est lourd et plus faut que ça colle… Sinon ça te tombe dans les espadrille et t’as l’air d’un con!

Au delà de 5mm d’épaisseur, je vous recommande de bien vous référer aux norme du fabricant de chaux (comme Saint Astier qui propose un mélange bien spécifique). Effectuer le lissage à la lisseuse polystyrène au fur à mesure quand vous avez 1 ou 2m carré de posé, quand vous avez une plus grande surface enduite, faite un lissage très léger et doux avec la lisseuse éponge légèrement humidifiée, sans trop appuyer sinon vous allez embarquer l’enduit. En fonction du relief naturel donné par les coups de lisseuses, vous pouvez essayer de rattraper avec la lisseuse inox et un peu d’enduit supplémentaire mais uniquement si votre enduit est encore un peu humide. Sinon oubliez, vous rajouterez une épaisseur quand ça sera sec. Voilà ce que ça donne :

enduit et badigeons à la chaux

Finition façade extérieure enduit et badigeons à la chaux finalisé

Finition façade à la chaux

Finition façade à la chaux

Pour teinter l’enduit à la chaux, vous pouvez diluer des pigments dans de l’eau et l’ajouter au mélange. La charge de pigment en dilution ne doit pas dépasser 20% à 30% du volume global. Renseignez-vous chez les vendeurs de pigments et de chaux mais sachez d’avance que la teinte choisie sera beaucoup plus claire dès que votre peinture à la chaux sera sèche.

En ce qui me concerne, j’ai rajouté à mon mélange 1 dose de badigeon de chaux déjà teinté dans la couleur qui me convenait. Deux semaines après le séchage j’ai badigeonné mon enduit avec la même teinte à la brosse et en 2 couches. Le résultat est tout simplement …super cool! Ça rend bien, c’est propre, net, les couleurs sont mates, bien lumineuses et au niveau entretien c’est plutôt simple.

Par contre, en fonction de la pluviométrie de l’année et de tout ce qui va tomber sur vos enduits, attendez vous à en repasser une couche l’année suivante… c’est pas de la peinture acrylique pour façade et ça n’a pas la même tenu, exposé à une très forte humidité ça se décollera surement avec le temps et faudra recommencer. En particulier le blanc mais après X et X passage et recouche ça devient encore plus beau et ça colle dur.  Voilà, si vous voulez vous palucher un enduit décoratif extérieur à la chaux comment qu’on peut y faire… ;-)

Si vous avez des interrogations supplémentaires et bien hésitez pas à laisser des commentaires. Bon enduit mural à la chaux, a plouch.