Blog articles guitares Fender - Jean Seb Maingot

Passion guitares Fender, pédagogie, matériel guitariste

La Russule pullule…

La Russule verdoyante pullule…et c’est fameux!!

Ramasser des russules verdoyantes dans le Sud-Ouest, où poussent les russules verdoyantes, un délicieux champignons comestible du sud-ouest.

russule-verdoyante

Et bien ouuiii je vous le dis : j’aime les champignons ! Par dessus tout, ce que je préfère c’est d’abord de les trouver et si possible d’arriver à connaitre les périodes de pousse. Je note sur mon calendrier quelques repères (la lune, date, lieu où la pousse se déroule, type de champignon ramassé, etc). Le champignon est l’un de ces dons magiques de la nature, il s’offre à nous aux jours propices et nous offre un petit festin pour récompenser l’effort d’être venu le cueillir et le mettre dans la poêle.
Tout ça pour dire qu’en ce 28 juin 2010, il fait 33° à l’ombre, je suis à quelques kms de la Dordogne et nous venons de passer 3 semaines de pluie intense. Le sol est chaud mais déjà sec. Je décide de m’aventurer aux cèpes voir si je peux choper les premières pousses de l’année…rien, kedal ! En revanche sur quoi je ne tombe pas ? Un tapis de Russule verdoyante. Y’en a partout, toutes fraiches et jolies, bien fermes et odorantes. Pour ceux qui ne le savent pas, cette russule est classée parmi les 5 meilleurs comestibles du sud ouest. Personne ne le sait et tout le monde s’en fout, donc tout le monde passe à côté et c’est tant mieux pour ma pomme. En attendant je connais un petit vieux qui a trouvé des cèpes LUI ! ##@# :-/ !? Fait chier…

Bref, je me ramasse donc une belle grosse poche de Russules en un rien de temps avec mon fiston. Je vous laisse voir les photos pour vous repérer et reconnaître cet excellent champignon :

Question de goût personnel, je le place juste après les cèpes une qualité gustative supérieure aux Oronges (amanite des Césars). Pour le reconnaître c’est assez simple (regardez pleins de photos et amenez les à votre pharmacien pour lever les doutes, ensuite vous pouvez pas vous planter : c’est unique comme champi), ça pousse plutôt sous les feuillus dans des coins humides (un ruisseau ou un étang à proximité) et souvent sur la fin d’un cycle lunaire.

Fiche technique :

  • Chapeau : de 5 à 12 cm, globuleux puis convexe à plan convexe, charnu, irrégulier et un peu bosselé, parfois un peu creusé, à marge enroulée, à cuticule craquelée en vieillissant, de couleur blanc crème puis vert pâle à vers jade surtout au centre…putain ça dépote comme physique!
  • Lames : adnées, moyennement serrées, de couleur blanche présentant souvent un léger reflet rosé
  • Anneau : néant
  • Pied : épais à ventru, parfois plus fin à la base, devenant spongieux en vieillissant , de couleur blanche se tachant de brun à orangé à partir de la base
  • Exhalaison : discrètement fruitée, noisette et parfois anis … si ça sent la pisse faut pas les faire cuire! 🙂  … pour le coup ça n’a rien à voir avec la saison ou le climat ;
  • Période de cueillette : à partir du début de l’été et jusqu’au début de l’automne et plus jamais de la vie si vous vous êtes trompés de champi ; 😛
  • Biotopes : bois secs, chauds et aérés de feuillus comportant chênes, châtaigniers, hêtres, etc
  • Famille : russulacées
  • Nom scientifique : russula virescens

Sa chaire est ferme et blanche, les lamelles peuvent être de couleur crème blanc cassé, le pied et plein, en massue, bien ferme comme les cèpes. Le chapeau n’excède que rarement les 15cm de diamètre, le plus courant c’est du 8/10 cm de diamètre. Le dessus du chapeau est verdoyant penchant carrément vers le vert de gris très marqué (attention à pas confondre avec la russule vert de gris toxique et mal odorante mais dont la peau du chapeau est lisse sur le dessus), tacheté au centre par de petits bouts de peau donnant un effet craquelé. Je précise également que la chaire est cassante, fragile. Ne confondez pas avec une amanite quand même ça serait ballot de terminer à l’hosto avec les reins tout pourris et le cerveau tout ramollox.

Pour faire la différence, cherchez sur le web et dans les ouvrages spécialisés mais sachez que les amanites poussent dans un œuf et en sortant reste une collerette autour du pied, pied qui est d’ailleurs tubulaire, et souvent des restes de peau de l’œuf en question restent collés sur le chapeau. Le dessous du chapeau et protégé par un voile de peau quand l’amanite est jeune, ce voile tombe et donne la fameuse collerette autour du pied : point de tout ça avec les russules.

Les amanites c’est plus petit aussi genre fréquemment 5 cm de diamètre (à l’exception des oronges qui peuvent faire 20cm de diamètre après plusieurs jours de pousse). Regardez mes photos en gros plan et si vous avez un doute et bien demandez au pharmacien. En revanche je vous le dis : je n’ai jamais vu un autre champignon qui lui ressemble vraiment : celui-ci est unique en couleur, matière et texture, je ne pense pas qu’il y ait un sosie suffisamment identique pour se gourer. En plus, en vieillissant, les bords du chapeau remontent, s’incurve et le dessus du chapeau se déforme, se craquelle alors que les amanites conservent leur forme.

Et dans la poêle nom de diou??

Ramasser des russules verdoyantes dans le Sud-Ouest, où poussent les russules verdoyantes, un délicieux champignons comestible du sud-ouest.

russules-cuites

Simple : je les coupe en 4 ou plus en fonction de la taille, je prépare une poêle avec huile de noix et huile d’olive et je les fais dorer à feu vif et moyen. Je les tourne pour qu’ils cuisent bien partout. Sel de Guérande, un peu de piment d’Espelette en guise de poivre et sur la fin de la cuisson un peu de persil haché fin. Je ne mets pas d’ail ça dénature trop le goût.

Vous pouvez aussi préparer les russules sucrées : cuire au beurre, arroser de miel d’acacias et saupoudrer de cassonade sur la fin de la cuisson puis pourquoi pas les finir flambées au rhum. Et maintenant vous pouvez vous régalez. N’hésitez pas pour ceux qui ont trouvé et testé de me laisser des commentaire à ce sujet, ça fait toujours plaisir de savoir que d’autres ont également apprécié ce champignon victime du délit de sale gueule.

Précédent

Comment restaurer préparer et enduire sa façade à la chaux?

Suivant

La modulation, comment changer de tonalité?

  1. j’habite en Belgique, prés de la frontière française et moi aussi je connais bien les russules et ce depuis très longtemps!!!! C est vraie c est un très bon champignon et très peux de cueilleurs les ramasses. tant mieux pour nous!!!!!

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :