Blog articles guitares Fender - Jean Seb Maingot

Passion guitares Fender, pédagogie, matériel guitariste

Catégorie : matos du guitariste pro

Choisir vos mécaniques pour Stratocaster et Telecaster

Choisir vos mécaniques pour Stratocaster et Telecaster

Choisir vos mécaniques pour Stratocaster et Telecaster

Mécaniques vintage Gotoh tuners

Choisir vos mécaniques pour Stratocaster et Telecaster

Optimiser la tenue de l’accord, équilibrer l’accordage quelque soit le vibrato et le jeu de vibrato sur votre Fender. Le sujet n’est pas vaste mais votre choix doit être bien orienté en fonction de votre style musical et du modèle de guitare utilisé. Evitez par exemple de trouer l’arrière du dos de la tête du manche de votre telecaster 1952 pour y installer des mécaniques auto-bloquantes!! 🙂 Ça ferait chier et franchement ça servirait à rien, mais je sais que si vous possédez une guitare comme celle là vous ne risquez pas de commettre une telle erreur. Mais souvent quand on a un problème de tenu de l’accord on croit que changer toutes les mécaniques va résoudre le problème : c’est faux. Que vous ayez besoin d’en changer une ou deux qui déconnent, peut-être, mais le jeu entier ça me surprendrait beaucoup (même si pourtant les mécanique sont souvent vendues par 6 🙂 c’est comme ça). La chose est simple on distingue deux grandes catégories de mécaniques (ou tuners en anglais) :

1 – Mécaniques standards à bain d’huile ou vintage

Idéalement ces mécaniques sont adaptées à tous les modèles de stratocaster et de telecaster fabriqués du début des 50’s jusqu’à la moitié des 60’s (période pré CBS). Ce sont des séries de mécaniques installées en ligne à l’arrière de la tête. Les marques sont connues et même utilisées chez Gibson et bien d’autre marques du groupe Fender. On trouve souvent les Kluson, les Gotoh, les Fender « F », les Schaller et les Sperzel (plus connues dans la catégorie auto-bloquantes). Attention car en fonction des modèles et des années, les orifices percés dans la tête de la guitare respectent le diamètre spécifique des têtes des mécaniques de la marque en question : la tête (ou l’axe, ou bras) d’une mécanique Kluson n’a pas la même circonférence que celle des Shaller. Pour les Gotoh/Sperzel/Schaller les perçages dans la tête font 10mm de diamètre pour être exacte, alors que pour les Kluson Classique et Deluxe, l’orifice doit faire 8,7mm, les modèles Kluson étagés s’installent uniquement dans des orifices étagés à deux niveaux, plus larges à l’arrière de la tête qu’à l’avant (normalement 10mm à l’arrière et 8,7mm à l’avant).

Choisir vos mécaniques pour Stratocaster et Telecaster

Comparatif mécaniques Fender époque vintage

Dans les modèles type vintage, il existe des Kluson aux dimensions semblables aux Gotoh (10mm). Si le manche était prévu pour des Gotoh, attention si vous posez des Kluson, peut y avoir du jeu entre la tête de mécanique et les « ferrules » (anneaux ou bracelet de maintien de l’axe de la mécanique) emboitées côté face la face avant (frontale) du manche. Un jeu même infime rendra l’accordage aléatoire et votre mécanique ne durera pas longtemps car la tension exercé par la corde sur la tête de la mécanique finira par bousiller le mécanisme en entier, la tête finira par plier ou se tordre d’une manière ou d’une autre. Lorsque vous changez vos mécaniques, changez également les « ferrules » (bagues emboitées dans la tête) côté face avant de la tête du manche afin d’éviter les surprises. Normalement, si vous achetez un jeu de mécaniques neuves, les anneaux de maintien sont vendus avec (voir photo ci-après).

Jeu de mécaniques Kluson

Jeu de mécaniques Kluson Deluxe

Une nouvelle forme de mécanique à quoi ça sert? Les mécaniques traditionnelles de mauvaise facture ont la fâcheuse tendance à manquer de précision dans l’accordage et à bouger en fonction d’une multitude de paramètres (abus de bend & shock, usure, vibration, calibre des cordes, etc) et prafois l’axe de maintien de la corde se casse ou se courbe. Donc je recommande sur les guitare anciennes (pas forcément vintage mais ancienne), d’essayer de retrouver les modèles identiques mais en bon état ou neuves si vous en trouvez. Vous vous ferez moins chier à les monter, vous constaterez aussi que ça évite les ré-accordages fréquents et risques de cassure des cordes. Pour ma part, question de goût personnel, je trouve que sur les strat moderne, les Sperzel sont top, sur les modèles de Fender plus vintage, je recommande les Kluson Deluxe… normalement ça trompe pas et ça tient très bien l’accord, sauf quand on fait le bourrin avec le vibrato vintage. Pour finir souvenez-vous qu’avec ce genre de mécanique il est bon de conserver 5 à 7 cm de corde enroulée autour de l’axe de la mécanique question justement de permettre à la corde de se détendre et d’avoir un bonne tenu de l’accord, surtout si vous jouez beaucoup de « bends » et utilisez un vibrato. Dernier point, une mécanique de type vintage ça peut aussi se réparer, parfois la roue dentée vissé à l’axe (à l’intérieur du coffre de la mécanique) se dévisse légèrement, ce qui fait que l’axe finit par s’incliner sous l’effet de tension de la corde. Et souvent il finit par se courber et là… c’est mort!! Vous pouvez changer la mécanique, elle rendra l’accord parfait impossible dans la plupart de cas. En revanche si vous constatez cela suffisamment tôt, essayez de réparer au plus vite.

Lire la suite

chorus ce2 boss

Chorus, Flanger, les bonnes pédales vintage pour enrichir votre pedalboard

Chorus, Flanger, les bonnes pédales vintage pour enrichir votre pedalboard

Chorus, Flanger, les bonnes pédales vintage pour enrichir votre pedalboard.

Fender Bassman

Comme tous les guitaristes, j’ai moi-même connu ma période pédalier multi-effets ou rack multi-effet. A chaque fois, on s’en accommode quelques temps, puis on est tenté d’essayer de nouvelles choses, plus modernes, offrant plus de possibilités. Finalement on se trompe souvent, on se complique la vie puis on obtient difficilement le son que l’on rêvait d’avoir au début. Entre parenthèses, les connaisseurs savent que ce qui fait LE SON c’est d’abord le guitariste, la qualité de son amplificateur et de sa guitare. Ces deux première composantes font la différence : je vous souhaite bon courage pour sonner avec une gratte à 100€ et un ampli 15W à transistors chinois toute « pourrite », à moins que ce soit un objectif de votre part mais je doute qu’il soit sincèrement possible de sonner correctement.

Le son peut se travailler en choisissant les meilleurs composants et en trouvant une association originale guitare>>effet>>ampli>>speaker. Le frein c’est d’abord le prix alors patience, essayez de faire au fur et à mesure et de conserver les pédales qui répondent à vos exigences sonores avant d’essayer d’en changer. A ce propos, la vente en ligne est intéressante : vous avez toujours 7 jours pour essayer un effet et de décider ou non de le conserver ou de le renvoyer au vendeur.

Lire la suite

Guitares et amplificateurs de Steve Cropper.

Fender Harvard Amp et Fender Esquire

Inutile de préciser que Steve ait pu marquer toute une génération de guitaristes rock, blues, soul et funk. Je vous invite à bosser ses plans de guitare et à essayer de comprendre car vous constaterez dans la pratique que son style se retrouve dans le jeu de presque tous les guitaristes modernes.

Pour ma part, je ne suis pas « Fan » de Cropper mais je trouve que son jeu est bourré de qualités, j’y retrouve moins de technique, plus de simplicité et autant d’atouts que quand je bosse des solos ou des plans de Jimi Hendrix et Eric Clapton. D’ailleurs ces deux derniers ne se sont pas privés d’utiliser les mêmes ficelles que steve dans leur jeu rythmique et mélodique. Puis entre nous, quand on joue sur une Telecaster « Dock of the Bay » sur le bout des doigts en maitrisant bien tous les plans de steve, on a l’impression de replonger dans une époque tellement riche musicalement et tellement pleine de symboles que ça devient un pur plaisir de guitariste, comme de jouer l’intro de « Soul Man » ou le riff de « Green Onions ».

Je ne vais pas m’étendre mais l’héritage de steve ça repose d’abord sur UN son : un couple simple Fender Telecaster 52 ou 63 ou nocaster 48-51/ampli Fender Harvard : au même titre que le Fender Pro Jr, deux potentiométres, 1 volume et 1 tonalité, et 1 hp de 10.

Cet ampli Harvard a la caractéristique d’être monté avec un HP Alnico 5 Jensen et un jeu de lampes tout à fait spécifique : 2 lampes 6V6GT, 1 lampe 5Y3GT, 1 lampe 12AX7 et 1 lampe 6AV6. Ça fait du monde non ?? Pour un petit 15 Watts ça déménage pas mal et en prise direct frontal. Et bén oui…ça sonnait ! Toutes les enregistrements jusqu’en 1967 ont été enregistrés avec cet ampli, aujourd’hui presque introuvable même en panne.

fender vintage harvard tube amp pro junior

fender harvard tube amp

Par la suite, Steve utilisa sur scéne des Fender Super Reverb (« Soul man » est enregistré avec cet ampli) et des Twin Reverb 57 et/ou black face … et ça suffit pour envoyer des buches. Comme steve l’explique, son Fender Twin favoris c’est celui avec les potentiométres rouges et la grille en tissu gris : « The Twin », modèle construit de la fin des 70’s jusqu’à la fin des 80’s, puissant et offrant un super grain, une reverbe chaude et clean, ainsi qu’une large palette de réglage.

Concernant les guitares, Steve a beaucoup joué également sur les Fender Esquire en mono single coil côté bridge.

Telecaster et fender deluxe amp Steve Cropper

Tout y est pour jouer cette musique faut pas grand chose de plus à l’exception peut être d’un overdrive et encore je pense que l’ampli suffit largement pour ça et steve précise ne rien utiliser comme effet complémentaire…

Fender telecaster Classic 60s reissue

Toujours la simplicité et encore la simplicité. Récemment il s’est mis à jouer sur une telecaster signature produite par Peavey, mais ces dernières années Steve a joué de multiples modèles et marques qu’il m’est impossible de lister.

Steve Cropper le répète depuis près de 35 ans : « la telecaster offre une polyvalence énorme pour qui veut bien se donner la peine de chercher. Lors des sessions dans le studio Stax, la telecaster a servi pour jouer tous les morceaux enregistrés de 1960 à 1967, qu’il s’agisse d’arpége, de riff ou de rythmique, clair ou crunchy, cette guitare dans sa configuration vintage (1948 à 1963) caractérise à elle seule le son du rock et du R&B de toute une époque… ». On peut penser que Léo Fender songeait à Steve Cropper lorsqu’il inventa la broadcaster.

Pour finir, voici une photo du modèle de guitare utilisé sur scène par Steve Cropper depuis quelques années. Il s’agit d’un modèle signature de marque Peavy, le manche ressemble au modèle EVH; l’équipement micro semble spécifique avec un humbucker splitable côté bridge. Niveau tarif j’ai pu constaté que ce modéle en finition standard se vend neuf aux alentours de 900$… c’est pas une fortune et bien plus accessible qu’une Fender Telecaster 62 reissue.

telecaster peavy steve cropper

Quoi qu’il en soit, si vous avez la chance de tester cette combinaison matérielle, vous comprendrez le pourquoi du comment le SON de la guitare R&B des années 60 reste irremplaçable. Bonne recherche et bon fun.

Fender Pro Junior Reissue

Personnalisation d’un Fender Pro Junior lampes 50eme anniversaire

Customiser, upgrader et personnaliser un ampli lampes Fender Pro Junior 50eme anniversaire…

Fender Pro Junior Reissue

Salut, je vais essayer de vous présenter dans un style « banc d’essai » un petit ampli tout lampes qui dépote des buches bien comme il faut : le Fender Pro Junior 50 eme anniversaire de l’ampli en question, cad 1996. Fabriqué dans les usines de Corona en Californie donc un Made In USA ce modèle mérite une attention particulière, c’est du bon et c’est pas un ampli chinois en pâte de riz avec des potards en bambou! Franchement, pour ceux et celles qui jouent en studio, en appartement ou à la maison et se tapent régulièrement des boeufs « bluesy« , ou qui ont besoin d’enregistrer un vrai son en prise indirecte, cet ampli est absolument terrible. C’est personnel mais je le préfère au petit Marshall class 5 (excellent aussi), bien que les deux combinés ensemble ça doit franchement débourrer (à essayer).

Sur le Fender, le volume suffit largement à couvrir un batteur et à faire sauter vos tympans et tout autre objet en cristal qui trainerait à proximité si vous mettez le volume à fond! Je plaisante à peine car la puissance sonore est au rendez-vous et j’ai même pas pu filmer le test avec mon caméscope car le micro saturait trop même placé à 5 mètres volume de l’ampli sur 4…Donc pas vraiment parlant sur la vidéo. La puissance de sortie atteint ses limites lorsque le potentiomètre dépasse les 7/8 sur une échelle de 12, de 8 à 12 le volume change peu mais le signal change de timbre et devient carrément très saturé. J’ai comparé avec un ampli hifi de 50W RMS en mettant de la musique quasiment à fond et l’ampli sur 9, je peux couvrir un disque en étant un peu moins fort mais ça reste très audible.

Revenons en à notre petit Pro Junior. De quoi est il composé?? Un HP de 10 Fender en 8ohms, un réglage de volume (1 à 12)  et un réglage de tonalité (1 à 12), un amplificateur disposant d’un étage tout lampes : 2 tubes EL84 côté puissance et 2 tubes 12 AX7 type ECC83 côté préamplification. L’ampli n’a pas de reverb, simple, basique mais drôlement efficace. Le caisson et en pin massif ou en frêne pour les série plus limitées (bien que soit un peu le hasard en fonction des années et séries, et usine de montage).

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :