Blog articles guitares Fender - Jean Seb Maingot

Passion guitares Fender, pédagogie, matériel guitariste

Moduler grâce aux accords hybrides ou accords pivots (3).

Moduler grâce aux accords hybrides ou accords pivots…

L’autre méthode intéressante étroitement liée par ailleurs aux techniques de modulation abordées précédemment dans les deux autres articles, repose sur 2 accords virtuels, nommés accords hybrides, qui permettent de moduler simplement vers des tonalités proches, dominante ou sous-dominante. L’un d’eux peut être considéré comme un accord de dominante sans tonique (note fondamentale) et le deuxième peut être considéré comme un accord de sous-dominante classique. Je vais essayer de vous expliquer le plus clairement possible la situation des ces 2 accords.

  • Le premier de ces 2 accords, couramment nommé accord tritonique, est dit Enharmonique, cad neutre d’un point de vue sonore (ni consonant ni dissonant). Il est situé entre la quarte et la quinte de la gamme diatonique majeure c’est à dire entre l’accord de niveau IV et l’accord de niveau V, c’est donc un accord de IV# (ou de Vb ça dépend comment on le voit). Il est situé pile à mi-chemin de l’octave, à 6 demi-tons de l’octave dans un sens comme dans l’autre. Cet accord est mineur avec quinte bémolisée, c’est donc un accord mineur 7/5b et pas un accord diminué même si on peut pourtant tout se permettre en musique. Autrement dit, il se comporte également comme un accord de septième de dominante sans sa tonique, il est tout simplement accord de 7eme de dominante ou de niveau de V de la nouvelle tonalité concernée. Exemple en tonalité de Do : on obtient  Fa#-7/5b, composées des notes Fa# (F#), La (A), Do (C) et Mi (E)… ça vous dit quoi? Et bien ça dit qu’il s’agit des notes de l’accord de Ré7/9 (D7/9), cad l’accord de niveau V de la tonalité majeure de Sol. On peut dire que l’accord tritonique est commun à deux tonalités finalement, la tonique et la tonalité de dominante. Moralité, compte tenu des notes communes aux deux tonalités, pour basculer en tonalité de Sol majeur cad à un # à la clé lorsque vous jouez un morceau en tonalité de Do majeure ou de La mineure, pour passez par l’accord tritonique de Do, cad le Fa# min7-5b et zou, vous êtes passé en Sol majeur (ou en Mi mineure, ça dépend de ce que vous voulez jouer au moment de ce changement de tonalité). Donc, pour ma part, j’en déduis que l’accord tritonique permet de passer à une tonalité dominante une quinte au dessus de la tonalité utilisée dans le morceau. Faites des essais par vous même et vous constaterez l’intérêt de cet accord. Mais ce n’est pas la seule possibilité offerte par cet accord, je vais essayer de vous laisser une vidéo pour expliquer tout cela car ça risque d’être un peu long par écrit.
  • Le deuxième accord est situé entre la sixte et la septième juste de la gamme diatonique majeure, cad entre l’accord de niveau VI et VII. On obtient un accord de niveau VI# ou VIIb. Situé à 10 demi-tons de l’octave. C’est un accord dissonant de sous-tonique est accord de sous-dominante de la nouvelle tonalité. Sa composition en fait un accord de 7eme majeure. Exemple en tonalité de Do : on obtient les notes Sib (Bb), Ré (D), Fa (F) et La (A). C’est un accord de Sib-maj7, autrement dit c’est l’accord de niveau IV (sous-dominante) de la nouvelle tonalité, ce qui veut dire que cet accord permet de pivoter facilement vers la tonalité de Fa majeure, tonalité sous-dominante de Do majeur. Donc pour moduler une quarte au dessus (ou une quinte en dessous) de la tonalité en cours, vous passez par l’accord de sous-tonique. Mais ce n’est pas là sa seule fonction car tout comme l’accord tritonique, grâce à cet accord de sous-tonique ont peut également se permettre quelques variations de tonalité majeure ou mineure très intéressante. Je vous montrerai ça dans une vidéo.

Pour préciser ce que je viens de vous écrire, voici sur une porté comment interpréter la construction de ces 2 accords pivots :

accords hybrides

accords hybrides

Je vais essayer d’illustrer le propos par d’autre exemples concrets de changement de tonalité à l’aide de ces deux accords. Utilisons par exemple l’accord tritonique en tonalité de Do. Je vais vous montrer comment pivoter d’une tonalité à une autre. Exemple en tonalité de Do majeure, voici la grille de base genre Anatole en Do :

Do maj7 / Ré min7 / La min7 / Fa maj7 / Sol 7-9/ etc.


Pour moduler, nous allons utiliser l’accord tritonique qui permet de passer en tonalité de sol (accord pivot en rouge) :

Do maj7 / Ré min7 / La min7 / Fa maj7 / Sol 7-9 / Do maj7 / Ré min7 / La min7 / Fa# min7-5b/ Sol maj7/ Mi min / Do / Ré / Sol maj7 / etc.


Donc vous venez de passer de Do maj à Sol maj à l’aide de l’accord tritonique dans la gamme de Do majeur, cad Fa# min7-5b. Maintenant vous pouvez faire tourner votre rythmique en Sol majeur, le Fa# faisant office d’accord de niveau V de la dite tonalité.

La modulation s’est faite en douceur après le La min7, question d’utiliser une suite d’accord type II-V, mais j’aurais pu placer mon accord tritonique juste après le Fa maj7.

Maintenant, comment revenir en tonalité de Do? Et bien vous allez utiliser le 2eme accord hybride de sous-tonique de la tonalité de Sol (dans laquelle vous êtes en train de jouer), c’est à dire l’accord de Fa maj7, qui n’est rien d’autre que l’accord de niveau IV de la tonalité de Do majeur dans laquelle nous allons retourner. Quoi de plus normal? Vous voulez revenir à une tonalité situé une quarte au dessus de Sol maj, utilisez donc l’accord de quarte de la nouvelle tonalité. Ce qui donne la suite d’accord suivante (les accords pivots sont en rouge) :


Do maj7 / Ré min7 / La min7 / Fa maj7 / Sol 7-9 / Do maj7 / Ré min7 / La min7 / Fa# min7-5b/ Sol maj7/ Mi min / Do / Ré / Sol maj7 / Mi min / Fa maj7 / Sol 7-9/ Do maj7 / etc.


C’est reparti vous êtes revenu en Do majeur vous pouvez reprendre la rythmique au début. C’est y pas beau ça? Imaginez simplement l’astuce en utilisant des tonalités mineures relatives  à Do ou à Sol par exemple, ou de continuer à moduler uniquement avec l’accord tritonique permettant de passer de la tonalité de Sol à la tonalité de Ré, puis La, etc.

Je vais essayer de continuer l’illustration de cet article par des exemples audio-video et des supports réalisé avec GuitarPro si j’ai le temps.

Si le sujet vous intéresse pour varier vos rythmiques et trouver de nouvelles variantes à vos compositions, y’a un article très complet sur wikipedia. Cet article présent dans le détail la question des accords hybrides, ou accords de 7eme de dominante sans fondamentale, ainsi que les accords de sous-dominante et IV#. Consultez le, c’est une base incontournable pour exploiter de nouveaux renversements d’accords et c’est très instructif en ce qui concerne le rôle des accords de dominante dans les variantes tonales.
Sinon consultez la rubrique dédiée à l’harmonie et à la modulation.

Merci pour vos commentaires, a plus.

Précédent

Comprendre et connaître le Blues (1)

Suivant

Nouvelle autoroute A65, Alienor se frotte les mains…

11 Commentaires

  1. Bravo pour vos explications claires et détaillées Jeanseb.

    J’ajoute qu’un accord hybride ne contient pas le degré 3.
    Sa nature est ambiguë, il ne sonne pas comme un accord majeur ou mineur.
    Comme vous l’expliquez dans votre article, il crée une instabilité harmonique.

    Merci aussi pour la tonalité générale de votre blog.
    Continuez, c’est parfait 😉

    Cédric

    • L’accord hybride n’aurait pas de tierce? c’est ce que vous voulez dire? Je vais me faire un noeud au cerveau… Comment cela est il possible? Si c’est le cas, comment cet accord serait-il constitué? Sans tierce il dissonne de la tonalité vers laquelle on a choisi de moduler? En tous les cas il ne marque pas la transition de manière audible puisqu’il ne marque pas une note principale de la nouvelle tonalité… exemple en Do, si j’utilise l’accord tritonique cad Fa#-7/5b, la tierce de cet accord est La. De fait je peux moduler vers Fa majeur, Sol majeur, ou Sib mineur ou Sib majeur uniquement grâce à la tierce et à la 7b de cet accord de transition. Est un accord de 7eme sans tierce serait forcement un accord de type 11em… non? L’accord avec tierce permet ainsi de marquer le changement de tonalité en jouant sur le chromatisme… Dites moi si je me trompe mais sans la tierce, l’accord deviendrait quoi? l contiendrait la fondamentale, la 5b, la 7b et puis quoi? une neuvième juste? une 11eme?

      • Ivan

        Je pense qu’il voulait dire qu’en utilisant comme accord hybride un F#mineur5b simple (sans la 7e, donc sans Mi), on ne joue pas la tierce de la tonalité de départ (on ne joue pas Mi alors qu’on se situe en Do majeur), donc on évite de souligner le caractère mineur ou majeur de la tonalité de départ.

      • ??? ça dépend de l’usage. Le principe des modulations c’est passer par des tonalités proches de la tonalité de départ. si c’est pour marquer une changement de tonalité vers la quinte descendante, le MI ne pose pas de problème puisqu’il est commun à la tonalité de Fa maj et Ré min ….et aussi à Sol maj / Mi min au passage. Si on veut moduler vers Sol maj 7, ça le fait aussi trés bien. 🙂

  2. Bonjour et merci pour vos pages.

    Je souhaite une précision sur l’accord Fa#min7-5b, car la lecture sur portèe n’est pas mon fort et je crains m’être trompé.
    Pour moi, un Ah Fa#min7-5b correspond à : fa# la do ré#.
    Est-exact ?

    Merci de votre réponse

    Yves

    • bonjour, non. Le Fa#-7/5b = Fa# – La – Do – Mi…
      La 7em est mineure, c’est un accord mineur 7 avec une quinte bémolisée.

      • Bonjour et merci pour votre réponse. Je réagis tardivement car aucune notification, à ce qu’il semble, ne m’étais parvenue, ou alors est passée je ne sais où.
        Bref, c’est ma faute, j’aurais dû revenir plus tôt.
        J’ai un peu de mal avec ces types d’accords (diminués), ou plutôt avec leur notation.
        Dans le cas de l’accord que vous décortiquez (Le Fa#-7/5b = Fa# – La – Do – Mi) je vois l’empilement de deux tierces mineures (fa#-la la-do ), donc un accord diminué , auquel on ajoute une septième (fa#-mi).
        Si je suis ce raisonnement, ne pourrait-on pas nommer cet accord FA#dim 7 ?

        Merci de votre avis
        Yves

      • l’accord diminué est une succession de tierces mineures, donc en F# ça donne : F#-A-C-Eb ou Fa# – La – Do – Mib.
        L’accord diminué voit sa 7eme mineure diminuée d’un demi ton. Donc pas mi mais mib. ça serait un accord mineur 7/5b avec sa septième bémolisée de nouveau, une sixte juste si vous préférez.
        Alors que l’accord mineur 7/5b reste un accord mineure 7 classique (F#-A-C-E), seule la quinte est bémolisée.

  3. Merci de votre réponse rapide.
    Si j’ai tout suivi (J’ai bien compris que par défaut, la septième est mineure) :

    -Lorsqu’on ajoute une 7ème à un accord diminué, cette 7ème est toujours bémole (donc une Sixte) et cet accord se note, par exemple, DOdim7, et on a bien un empilement de trois tierces mineures soit do-ré#-fa#-la
    -Un accord mineur 7/5b est un accord mineur dont la Quinte est diminuée, auquel on ajoute une septième, ce que j’interprétais comme un diminué + une septième, puisque là aussi, on a dans la construction de l’accord, d’abord un empilement de deux tierces mineures. (DO7/5b = do-ré#-fa#-la#)
    L’enrichissement de l’accord diminué par une septième n’utilise donc pas la même logique que celle appliquée aux autres accords mineurs et Majeurs…

    Décidément, les terminologies du solfège sont parfois bien tourmentées 🙂 En tout cas, vous êtes le premier qui me donne de si claires explications.

    Cordialement
    Yves

    • En DO ça sera plus simple….
      Accord mineur = tierce bémolisée. Donc en Do, Do mineur sera Do-Mib-Sol
      Accord mineur 7 (ou -7) = accord mineur avec une septième mineure (Sib) et non une septième majeure (Si). sinon c’est accord mineur 7e-maj.
      Accord mineur 7/5b (ou -7/5b) = accord mineur 7 avec quinte bémolisé donc Do-Mib-Solb-Sib
      Accord diminué (ou dim-7) = accord mineur 7bb (double bémol) ou succession de tierces mineures, donc Do-Mib-Solb-La (ou Sibb).
      L’accord (-7/5b) et l’accord de niveau VII de la gamme majeure diatonique harmonisée alors que l’accord diminué et l’accord de niveau VII de la gamme mineure harmonique.
      Si plus d’info
      http://www.guitare-improvisation.com/les-accords_les-accords-de-jazz.php

  4. On est d’accord ! J’utilise personnellement une autre méthode pour la construction des accords, mais le résultat est conforme, mes soucis sont réglés.
    🙂

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :