Masterclass Steve Cropper : Techniques plans finger style et rudiements

modulation dock of the bay

Steve Cropper précise lui-même avoir travaillé tous les plans du guitariste Lowman Pauling du groupe « The Five Royals ».  Mais la base de son travail repose sur un mélange de plan country, rock & roll et blues basic. Les caractéristiques du jeu de Steve Cropper sont expliquées déjà dans un point essentiel : la Telecaster Fender! En effet, une bonne telecaster permet de bien rendre le son de chacune des cordes attaquées lorsque vous jouez un accord bien punchy. De fait, il devient évident de mélanger accord et phrasé mélodique (technique retrouvée également chez Hendrix). C’est ce que Cropper a toujours essayé de faire dans son jeu, en alternant schématiquement accords et phrases mélodiques ou les deux ensemble.

steve cropper

steve cropper

Steve Cropper Masterclass les techniques, plans, fingerstyle et rudiements…

  1. Doubler la basse avec la guitare en aigu ou en grave et en palm-mute, idem parfois avec les lignes de cuivre ou de l’orgue électrique, tout dépend du style donné au morceau.
  2. Arpéges ternaire ou en triolet de croches et doubles croches : particularité spécifique à l’accompagnement d’Otis Redding, joué le plus souvent à des tempo lents, sur des ballades, exécuté tout en finesse et douceur.
  3. Accords de 3 sons, voicing de triades : Steve joue essentiellement les accords majeurs, mineurs et parfois quelques accord de 7 de dominante. La plupart du temps, les accords sont en barrés, accords pleins, et Steve alterne avec des voicing spécifiques de ces même accords en triades inversées ou non (Fondamentale – tierce – quinte, ou quinte-tierce ou fondamentale – tierce, ou tierce-quinte). L’exemple le plus frappant est dans « Dock of the Bay » ou «Fa Fa Fa Fa Fa Sad Song », ou dans Time is Tight. Le principe c’est d’adapter la triade au registre musical ou instrumental laissant sa place à chacun, accentuer les notes les moins marquées par le clavier et la basse. Le plus souvent Steve joue ces parties là dans le registre médium de la guitare, une triade peut suffire à faire sonner tout un couplet sans avoir à jouer les accords.
  4. Dans le même esprit que les triades, le jeu de Steve influencé par la country fait un usage exclusif de la tierce mineure ou majeure joué en appogiature par des liés (hammer ou pull off), glisser de la tierce mineure vers la tierce majeure sur un accord majeur ou inversé dans la cas d’un accord mineur. Technique rencontré dans presque tous les morceaux. A ce titre Steve n’est pas un grand guitariste soliste mais il excelle dans la partie rythmique-mélodique et sait faire sonner un double-stop comme personne et grâce à ce genre de plan que nous sommes nombreux à connaître son style. D’un point de vue technique, ses solos sont très simple : pentatoniques, triades, intervalles de sixte et d’octave, saut de cordes et un son médium-aigu bien tranchant qui me fait penser à Albert Collins… Peut être le son de la Telecaster ??
  5. Usage des intervalles de sixte (6em) dans les licks d’introduction ou dans les break durant le morceau. C’est le cas dans « Soul Man », « Who’s making love », « Hold on I’m comin ‘ ». Cette technique de décomposition de l’accord est issue des sessions ou l’enregistrement comportait jusqu’à 3 guitares. De fait Steve devait trouver un moyen de faire sonner les notes essentielles de l’accompagnement, c’est malin et c’est resté une technique majeure dans tous les styles de rock. Cette technique lui vient des blues-men du sud, technique utilisée dans l’open tunning ou la Steel (slide) guitar.
  6. Les accords de puissance à 2 sons : fondamentale et quinte doublées. Bien avant le hard rock et les stack Marshall ou même avant LedZep, Steve utilisait les accords de puissance pour donner du punch et sortir des riffs bien tranchants…écoutez bien les morceaux.
  7. Les accords pleins joués en percussion (on appelle ça la pompe) sur tous les temps de la mesure ou sur le 2eme et 4eme temps. Les progressions d’accords sont d’ailleurs souvent les mêmes joués dans un ordre différent mais souvent dans la même tonalité ou dans des tonalités très proches : Mi et La ou Sol et Ré, Sol et Do, Fa et Sib. La liaison accord de I à IV ou de I à V classique.
  8. Open tunning de Mi majeur : hérité des bluesmen du mississipi, nommé le « Vasstapool » utilisé avant tout sur guitare acoustique pour l’accompagnement de fond, c’est le cas de la rythmique et arpège dans « Dock of the Bay ».

Si vous respectez ces 8 points, vous aurez alors capté comment sonner R&B et trouver les licks à la Steve Cropper. En revanche il faut se tenir à un point essentiel lorsque nous parlons de R&B : ce qui prime c’est la chanson et le groove, faut se contenter de valoriser la mélodie, soutenir le chanteur et compléter la section rythmique… de l’évidence pour un bon guitariste rythmique rock-blues, ça peut dire que c’est facile à faire.

Pour vous laisser également un bon exemple de morceau, je vous laisse télécharger la tablature Steve Cropper Masterclass au format Guitar-Pro (5) du morceau « Going Back To Miami » live des Blues Brothers sur l’album « Made In America », que vous pouvez écouter un peu plus bas en mp3. J’ai fait la retranscription en zappant quelques détails et je me suis pas trop fait chier avec les retours, coda, etc, suffit d’écouter le morceau et de se référer à la tablature, c’est un morceau simple.

Ce morceau illustre à merveille le travail de simplicité de Steve Cropper : une ligne de guitare qui suit la basse et soutient les cuivres, quelques accords de puissance et triades pour sonner une peu plus péchu, 3 accords en gros pour tout le morceau, etc. J’ai essayé de faire de mon mieux mais j’ai pas repiqué tous les plans de la 2eme guitare que l’on entend dans le lointain (morceau joué en « live ») jouée par Matt « Guitar » Murphy. Je crois avoir reconnu les quelques accords mais ça reste à tester sur le morceau. Le plus intéressant c’est la partie lead, pour le reste je vous laisse repiquer maintenant que le plus gros est accompli.

Ecoutez donc les morceaux de Steve avec Booker T & the MG ou avec The Blues Brothers :

Quelques tablatures pour bosser la technique et le fingerstyle de Steve Cropper, à télécharger au format GuitarPro :

 

Laissez vos commentaires et éventuellement vos modifications de fichiers si vous avez opéré des améliorations dans les retranscriptions. Merci et à plouche.