Chaîne du streaming vidéo

streaming media content

Salut à vous, en tant qu’ancien fondateur et gérant de ma p’tite PME Seelynx, prestataire de services de streaming à Bordeaux, je tenais à mettre en ligne un peu de mon modeste savoir accumulé dans le domaine de la diffusion de vidéo sur le web. Cette démarche n’a qu’un seul but : vous aider à faire le bon choix dans le cas ou vous auriez besoin de faire appel à des professionnels dans ce secteur d’activité. Cet article répond aux questions récurrentes posées par mes anciens clients, questions que certains se posent encore aujourd’hui.

Comment faire pour calculer la bande passante nécessaire à mon hébergement de streaming ? Comment dois-je encoder mes vidéos? Combien vais-je consommer de trafic ? Pourquoi la bande passante est en kbps et la facture en Ko, etc, etc.

La difficulté de compréhension repose au départ sur une confusion de termes mal interprétés, à savoir les Kilobits (Kb) ou KiloBytes (KB) et ça s’applique bien sûr aux Megabits (Mb) et MegaBytes (MB). Au départ, il faut savoir que 1 octet = 8bits. Tout démarre de là et pour comprendre dans le détail, je vous conseille de consultez l’explication disponible sur wikipedia.

Bref, les pionniers du streaming comme Apple et Realnetworks annonçaient dans leurs logiciels d’encodage et dans leurs documentations des taux d’encodage (sample rate) en bits et non en Bytes, le Byte étant la traduction du mot octet en anglais. Certains logiciels font le contraire et proposent des niveaux d’encodage indiqués en Bytes/s…Grosse connerie car ça fout un beau bordel pour comprendre et savoir pourquoi et que comment qu’il faut y faire … N’est-ce pas ?! Les FAI (fournisseurs d’accès à internet) utilisent également cette norme ou unité pour préciser la largeur de leur bande passante.

Lire la suite